Tract du comité tonnerrois des réfugiés espagnols

AU SECOURS DES ENFANTS DE BILBAO !

APPEL AUX MUNICIPALITES
et aux Populations de l'Yonne et du Tonnerrois

La Municipalité Tonnerroise et le comité d'Accueil aux Réfugiés Espagnols s'adressent à vous en toute confiance pour accomplir une œuvre de solidarité humaine qui ne souffre aucun délai ni aucune discussion.
Depuis des mois le Peuple Basque est victime de cruautés qui déshonorent la civilisation moderne. Les enfants, les femmes, les vieillards, chassés de leurs foyers ou rendus orphelins, échappés au bombardement et à la destruction systématique, cherchent asile sur notre terre hospitalière.
Un centre d'hébergement vient d'être créé à Tonnerre. Il comprend 116 évacués, dont 60 enfants. Ces malheureux ont souffert du froid, de la faim, de la peur. Il 'agit de les soigner, de les habiller, de les consoler.
Malgré les allocations des pouvoirs publics, leurs besoins restent grands. Il nous faut pour eux de l'argent, des berceaux, des petits lits, des vêtements, des chaussures, du linge, des tabliers, des jouets, etc.
C'est pour secourir la détresse de ces martyrs de Bilbao que nous faisons appel à votre bon cœur.
Municipalités, catholiques et libres-penseurs, socialistes ou communistes, anciens combattants, républicains et ligueurs, femmes et mères, syndicalistes, coopérateurs, éducateurs nous vous demandons d'oublier vos querelles partisanes, vos désaccords doctrinaux et de vous unir sur ce seul programme : Sauver les enfants innocents de l'Espagne meurtrie.
Dans ce but apportez-nous votre concours sans réserve, votez-nous des subventions, donnez-nous le meilleur de vous-mêmes, multipliez les initiatives, organisez des fêtes et des soirées, profitez de toutes les occasions pour recevoir les oboles, pour solliciter les souscriptions et les dons en nature, que centralisera et répartira judicieusement le Comité d'Accueil installé à l'ancienne Sous-Préfecture, sous l'égide de la Municipalité.
En agissant ainsi vous contribuerez à maintenir nos traditions généreuses et le rayonnement fécond de notre pays.

(suivent les noms des signataires)

Retour